FANDOM


Aucun nuage ne vient obscurcir mon cœur, ni mes actes. Je ne fais que servir la Justice.

— Funny Valentine, SBR Chapitre 89

Funny Valentine (ファニー・ヴァレンタイン Fanī Varentain) est l'antagoniste principal de la Partie VII: Steel Ball Run.

Funny Valentine est le 23ème président des États-Unis d'Amérique, et le véritable organisateur de la compétition Steel Ball Run. Il observe la course dans l'ombre, espérant rassembler le Corps Saint afin de l'utiliser pour les intérêts des États-Unis d'Amérique.

Valentine est un utilisateur de Stand, maniant Dirty Deeds Done Dirt Cheap et sa capacité dimensionnelle, lui permettant de voyager à travers différents univers parallèles.

Apparence Modifier

Au cours de l'histoire, Valentine possède deux principales apparences, dont la carrure diffère grandement. Il est à l'origine présenté comme un vieil homme de forte corpulence, mais obtient, dès lors de son absorption de la cage thoracique du Saint, un corps plus mince et musclé, ainsi qu'une allure élégante. Il révèle par la suite son dos, couvert de profondes cicatrices, formant un schéma similaire à celui du drapeau des États-Unis du XXIème siècle.

Valentine porte régulièrement de long cheveux clairs, bouclés en plusieurs cercles épais et réguliers à leurs extrémités (probable référence aux perruques et coiffures portées par de nombreux présidents des États-Unis au XVIIIème siècle).

Il est habillé d'une tenue classe et uniforme, incluant un manteau fermé jusqu'au haut de son torse, sous lequel il porte plusieurs jabots, ainsi qu'une paire de gants composée d'un motif quadrillé sur la partie supérieure.

Personnalité Modifier

Ce n'est pas pour le pouvoir, ni pour pour le contrôle que je veux obtenir ce cadavre... C'est par amour pour ma patrie. Si j'ai agi de la sorte, c'est que j'ai jugé cela nécessaire pour le bien de ce pays.

— Funny Valentine, SBR Chapitre 88

Funny Valentine est un fervent patriote militant pour accomplir ce qu'il pense être le mieux pour les États-Unis, et prêt à agir de façon immorale afin d'atteindre ses objectifs. Sa caractéristique fondamentale est son profond patriotisme.

Marqué et influencé par le destin tragique de son père, la mission principale de Valentine est de faire des États-Unis l'unique pays au contrôle du reste du monde. Pour ce faire, il part en quête de la bénédiction du Corps Saint, persuadé de sa nécessité pour le bien de sa patrie. Il démontre par conséquent une importante détermination pour atteindre son objectif. Agissant d'abord à travers ses subordonnés, Valentine prend ensuite un plus grand rôle pour s'emparer du Corps, confrontant directement ses ennemis si besoin, et n'ayant aucune crainte à mettre sa vie en jeu pour l'avenir de son pays. Il parvient d'ailleurs à regagner son calme après la torture éternelle que Tusk ACT 4 lui a infligé. L'une de ses plus grandes craintes serait d'avoir une personne indigne obtenir le Corps Saint, privant le bonheur qui devrait revenir aux États-Unis d'Amérique.

Malgré cela, Valentine est également cruel avec les citoyens Américains, n'hésitant jamais à sacrifier ses propres subordonnés dans sa quête pour le Corps, et allant même jusqu'à les tuer de ses propres mains s'il en ressent la nécessité. Une cruauté l'ayant déjà permis de coincer un conducteur de train à travers un miroir, juste pour s'assurer d'avoir l'avantage. Son patriotisme est notamment entouré d'égoïsme et d'hypocrisie. Malgré sa claire intention de se battre pour les intérêts du pays, il déclare souvent que son objectif est déjà atteint, avouant d'ailleurs que tout, y compris le pouvoir et la gloire, lui appartient, juste après le développement de la capacité du Corps Saint. Valentine n'est également pas sans vice, à en juger son obsession pour Lucy Steel, alors sous l'apparence de sa femme, qu'il a tenté de violer en l'invitant à lui faire un enfant, afin de créer une dynastie pour s'assurer que les États-Unis continuent à régner en maître (et par ceci, négliger les racines démocratiques du pays).

Valentine est un individu impitoyable, adepte de la loi du plus fort, et utilise constamment la métaphore de "prendre la première serviette" pour justifier son gain de pouvoir. Il pense que le pouvoir est fondé sur l'autorité, et l'une des raisons pour laquelle il souhaite le Corps, est d'obtenir une autorité spirituelle comparable à celle du Vatican. Convaincu que les souhaits de tout le monde ne peuvent être réalisés, et qu'une personne doit toujours se sacrifier pour le bien d'une autre, Valentine choisit de mettre les avantages des États-Unis au dessus des intérêts du reste du monde. Il respecte l'ambition et l'acharnement, et finit par confier le Corps Saint à un Diego Brando d'un autre univers. À contrario, il méprise les objectifs moins ambitieux de Steven Steel, considérant ses envies superficielles. Prétendant que ses méthodes requièrent le moins de sacrifices possible, ils impliquent toutefois le meurtre, et généralement de la violence, ainsi que la manipulation de personnes autour de lui.

Pendant et hors des combats, Valentine montre un côté prudent et observateur, analysant et réfléchissant régulièrement aux situations, afin de distinguer au mieux ses avantages et faiblesses. Premièrement, il prit soin de couvrir sa mission derrière la course Steel Ball Run pour ne pas alerter les pays rivaux, mais l'observa aussi de près, en suivant lui-même les compétiteurs depuis un train, et ayant plusieurs subordonnés chargés d'observer les participants dans l'espoir d'en recruter, ou se tenant prêts à tendre une embuscade au duo Johnny Joestar et Gyro Zeppeli. Également, Valentine garde évidemment un œil sur la localisation des parties du Corps, ce qui, après avoir tué Axl RO, le permet de déduire que l'intrus qui fût entré dans sa résidence était toujours proche de lui. Sa nature observatrice lui fait deviner le déguisement de Diego Brando lorsque ce dernier tente de l'approcher, et soupçonner par la détermination de Gyro, lors de leur affrontement, qu'une chose clochait, saisissant complètement (avec l'aide d'un chanceux coup de vent) le fonctionnement de sa Rotation et le danger qu'elle pourrait lui poser. Cependant, en confrontant Johnny, Valentine commet une grave erreur en sous-estimant celle-ci, permettant à Johnny une dernière tentative "futile" de lui tirer dessus.

Malgré tout, Valentine démontre généralement une attitude digne et posée. C'est est un homme poli, qui ne perd presque jamais assez son calme pour insulter quelqu'un. Il possède un code d'honneur, plaçant son patriotisme au dessus de ses propres intérêts, et est un homme de parole, n'ayant jamais tué Steven Steel malgré toutes ses bonnes raisons de le faire, seulement parce qu'il lui prête serment. Il respecte également les prouesses de ses ennemis, et se permet d'ailleurs d'admirer la technique de la Rotation, alors que Ball Breaker tente de briser son mur dimensionnel.

Toutefois, Valentine ne s'empêchera pas d'adapter ce code selon ses envies, et n'hésite pas à mentir pour gagner l'avantage, ayant notamment nourri Johnny de faux espoirs et de demi-vérités pour le persuader de le libérer de Tusk. Il s'autorise également à user de la facilité, comme envoyer l'un de ses employés dans une autre dimension pour s'en débarrasser, ou bien piétiner les blessures de Steven Steel afin le faire souffrir, et se venger de lui pour avoir légèrement entravé son plan.

Funny Valentine est généralement poli, mais froid envers chaque individu. La seule personne qu'il avoue avoir aimé est son père, confessant l'avoir cherché à travers de multiples univers, même si cette affirmation peut-être mise en doute. Malgré son mariage avec Scarlet et les deux partageant une certaine affection envers l'un et l'autre, Valentine n'a seulement paru qu'un peu dérangé par sa mort. Pour finir, il semble garder une distance professionnelle avec ses subordonnés, n'attendant d'eux que la réalisation de ses ordres, qu'ils meurent ou non.

La réplique de prédilection de Valentine est "Dojyaaa~~n!", qu'il utilise souvent après une utilisation de son Stand.

Capacités Modifier

Le Stand de Funny Valentine, Dirty Deeds Done Dirt Cheap (D4C), lui permet d'accéder à de nombreux mondes/univers/dimensions parallèles, desquelles il peut, à sa guise, échanger son corps avec l'un de ses homologues alternatifs, lui conférant ainsi une pseudo-immortalité. Cela lui nécessite d'être coincé entre deux objets (par exemple, entre un drapeau et le sol, ou un canapé et le mur). Une limite de D4C peu désavantageuse, Valentine ayant déjà réussi à se coincer entre l'eau et le fond de l'océan en tant que méthode pour utiliser sa capacité.

Après le développement du Stand Ticket to Ride, utilisé par Lucy Steel, Valentine se sert de celui-ci en tant que mur protectif, détournant chaque action malchanceuse à son encontre, et renforçant considérablement sa défense, jusqu'à ce qu'il devienne éventuellement invincible. Il nomme cette capacité complémentaire "D4C - Love Train".

Selon son épouse, il ne produit aucun son lorsqu'il marche, et peut même jouer de la mandoline avec ses pieds, en sautillant simplement sur les cordes.

Histoire Modifier

Passé - Jeunesse Modifier

C'est durant son enfance, que le président fut témoin du départ de son père à la guerre, dont il ne reviendra jamais. Plus tard, un soldat nommé Capitaine Valentine venu jusqu'à sa maison, et lui expliqua que son père fut capturé par l'ennemi. Après avoir enduré d'intenses tortures, il commit son suicide, afin de ne pas trahir son pays. Avant sa mort, il prit soin de cacher un mouchoir lui étant cher (atrocement, derrière son œil), que le Capitaine Valentine confia ensuite au jeune Funny.

Il est implicité que la mère de Funny se remaria avec le Capitaine Valentine, un peu plus tard.

Passé - Guerre de Sécession Modifier

Pendant un entraînement militaire, une troupe s'égara dans un désert. Tous les hommes périrent, à l'exception du soldat Valentine, exténué, qui s'écroula près de l'emplacement du Cœur Saint. Sa vie fut sauvée grâce au pouvoir du Corps Saint, et il déduit à ce moment précis de l'existence d'un Corps complet.

Quelques temps plus tard, il fut capturé par l'ennemi qui le blessa brutalement, le laissant couvert d'importantes cicatrices sur une large partie de son dos (dans un schéma similaire à celui du drapeau des États-Unis).

Steel Ball Run Modifier

La course Steel Ball Run est un évènement organisé par l'honnête promoteur, Steven Steel, et le désormais président, Funny Valentine, dont la véritable intention réside dans le parcours des États-Unis à la recherche des parties du Corps Saint, qui serait la source d'un pouvoir extraordinaire selon la rumeur. En tant qu'organisateur au contrôle de l'événement, le président envoyait des personnes de son choix, ayant pour objectif de s'assurer du bon déroulement de son plan, tout en cherchant eux-mêmes les différentes parties de la relique.

En obtenant le Corps, le président Valentine, habité par le patriotisme, souhaite utiliser son pouvoir afin d'apporter un futur meilleur à l'Amérique, en fusionnant son Stand et la puissance de la relique pour détourner chaque infortune menaçant son pays.

Durant la course, il engage de nombreux assassins chargés de tuer Gyro Zeppeli et Johnny Joestar, autorisant notamment plusieurs d'entre eux à participer à la compétition, pour mieux se rapprocher du duo. La majorité de ses subordonnés sont des manieurs de Stand, tels que Blackmore, Mike O. et le Diego Brando d'un autre univers.

Valentine découvre ensuite un traître parmi ses rangs, qu'il pense d'abord être Mountain Tim, puis son épouse, Scarlet, avant de trouver sa réelle identité : Lucy Steel, ayant pris l'apparence de Scarlet.

Obtenir le Corps Modifier

Alors informé que les dernières parties de la relique se trouvaient dans le corps de Lucy, il fit en sorte de rester près d'elle, étant au courant de l'apparence volée de son épouse, et dans l'espoir de lui reprendre le Corps au bon moment.

En Philadelphie Modifier

Lorsque le masque de Lucy finit par tomber, Valentine décide de la garder jusqu'à ce que le pouvoir du Corps atteigne son maximum. Il engage D-I-S-C-O pour immobiliser Gyro, et tuer Johnny de lui même sans difficulté. En utilisant Dirty Deeds Done Dirt Cheap, il envoie Diego Brando et Wekapipo (les deux ayant depuis déserté la mission de Valentine) chacun dans une dimension parallèle, pour ainsi tuer Johnny et éliminer les trois en même temps. Avec toutes les chances de son côté, il affronte Wekapipo et Diego, mais ce dernier utilise Scary Monsters pour guider Johnny vers un endroit sécurisé, et tire sur le président. Valentine se sert de son Stand pour remplacer son corps mourant.

Peu après, il monte à bord d'un train pour protéger Lucy de Diego et Hot Pants, pendant que Ticket to Ride, la capacité du Corps Saint, continue son développement. Il ramène plusieurs clones de lui-même pour combattre les deux, et réussit à vaincre Diego, mais survit de peu à cette confrontation. C'est à la fin de ce combat que le Stand de Lucy prend forme, et améliore grandement la puissance de D4C. Valentine utilise rapidement son nouveau pouvoir pour tuer Hot Pants, et prépare son affrontement contre Gyro et Johnny.

Océan Atlantique Modifier

C'est lorsque Gyro et Johnny se confrontent finalement au président, que Valentine démontre toute l'étendue de sa nouvelle capacité. Grâce à un mur dimensionnel, il est désormais capable de rediriger chaque attaque à son encontre vers une autre partie du monde, tuant une ou plusieurs victimes malchanceuse dans son processus. À cours de stratégies face à son ennemi, Gyro s'adresse à Johnny, et lui explique que le temps est venu pour la "Leçon 5", signifiant l'utilisation de la Rotation D'or. Alors qu'il prépare sa rotation, Valentine lui tire dessus, le blessant grièvement. Cependant, grâce aux effets de D4C - Love Train, la balle remonte lentement vers son cœur. Gyro fait ensuite apparaître Ball Breaker, en conséquence de la Rotation D'or, parvenant à traverser la barrière dimensionnelle, et accélérant par conséquent l'âge de la moitié du visage du président. La balle continue sa montée vers le cœur de Gyro, alors qu'il lance Ball Breaker une seconde fois, prêt à tuer Valentine. Mais son vieillissement ne fait que s'intensifier, et la barrière de D4C survit grâce à l'imperfection de la rotation de la sphère métallique. Profitant de cette erreur pour porter un coup fatal à son adversaire, Valentine parvient finalement à tuer Gyro, en l'achevant avec ses dernières balles de pistolet.

Témoin de la mort de son ami, Johnny tente sans relâche de blesser Valentine, mais sans succès. Valentine tire ensuite sur le cheval de Johnny, Slow Dancer, afin d'éliminer toute chance d'apercevoir le Rectangle D'or. Dans un dernier effort, Johnny utilise l'une des sphères de Gyro pour soigner son cheval, qui le propulse ensuite dans les airs, entraînant ainsi l'évolution de son Stand, Tusk ACT 4.

L'ultimatum de Johnny Joestar Modifier

Alors touché par Tusk ACT 4, Valentine se retrouve soumis à la Rotation, l'enfonçant dans un trou au sol chaque fois qu'il revient d'une autre dimension. À la merci de Johnny, il n'a nul d'autre choix que de lui faire une offre : faire revenir un Gyro Zeppeli d'une autre dimension, grâce au pouvoir de D4C, en échange de l'annulation de la Rotation. Johnny refuse, déclarant que même un Gyro alternatif ne pourrait remplacer celui qu'il a connu, et avec lequel il a voyagé.

Après une explication sur ses raisons d'utiliser les parties du Corps pour son pays, Valentine mentionne la mort de Hot Pants, et explique qu'il est parvenu à prendre le spray d'un de ses homologues alternatifs. Il le confie ensuite à Johnny pour lui permettre de soigner Lucy. Malgré sa confiance croissante envers le président, Johnny lui lance son ancien pistolet vide, à l'origine de la mort de Gyro, et le défie de le ramasser, abritant toujours de la suspicion que Valentine ait ramené une arme depuis une autre dimension afin de l'attaquer. Cette suspicion s'avèrera correcte, et sachant que ramasser l'arme résulterait de sa fusion avec celle de l'autre dimension, et révèlerait son intention de trahir Johnny, Valentine hésita un moment. Après avoir exprimé son sens personnel de la justice, il dégaine rapidement son arme, et tire sur Johnny, qui lui échange des tirs à son tour. Le duel résulte de la mort finale du président.

À la conclusion de Steel Ball Run, il est mentionné que malgré la disparition de Funny Valentine des yeux du public à la fin de la course, il obtenu un taux d'approbation de 91%.

Futilités Modifier

  • Le concept pour le personnage de Valentine tient son origine de l'intérêt de Araki pour un président capable de se battre, après son visionnage du film Independence Day.
  • La scène durant laquelle Funny reçoit le mouchoir de son père décédé, semble être une référence au film Pulp Fiction de 1994. Dans le film, le jeune Butch et sa mère sont visités par un vétéran du Vietnam nommé Captain Koons, ayant combattu avec le père de Butch. Il explique que son père fut capturé et retenu dans un camp de prisonniers, et fit tout son possible pour cacher une montre en or (un héritage familiale et symbole du patriotisme) de ses ravisseurs, jusqu'à ce qu'il meure d'une maladie infectieuse. Plusieurs pages du manga semblent également être dessinées d'après la même scène dans le film.
  • Funny Valentine démontre sa capacité à boire une canette de bière en la perçant sur le côté (ou plus familièrement : "faire un shotgun"), tout comme Jotaro durant son introduction dans Stardust Crusaders.
  • Yasuyuki Kase, le seiyuu de Valentine dans les jeux édités par Bandai Namco Entertainment, prêtera plus tard sa voix à Mikitaka Hazekura, dans l'adaptation animée de Diamond is Unbreakable.
  • La réplique de Valentine "Dojyaaa~~n!" signifie littéralement "Tada!" en Japonais.
  • Dans l'histoire, Funny Valentine est déclaré être le 23ème président des États-Unis, une place qui était en réalité occupée par Benjamin Harrison.

Galerie Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .